La campagne de financement, un apport essentiel du privé!

La grande équipe de L’Arrêt-Source désire vous remercier de lui ouvrir votre cœur, année après année, et de faire en sorte qu’après 37 années d’existence, elle soit plus forte que jamais. À nos futurs, nouveaux et anciens donateurs, le message demeure le même et nous espérons pouvoir compter sur votre générosité pour poursuivre notre formule unique au Québec, et ainsi répondre aux besoins criants des jeunes femmes.

  • Chaque dollar récolté est utilisé pour répondre aux besoins des jeunes femmes violentées que nous aidons !

Chaque don compte !

Afin de maintenir les services offerts à 19 jeunes femmes, L’Arrêt-Source mène, chaque année, une campagne de financement auprès de particuliers, d’entreprises, de fondations et d’organismes religieux. Il est crucial, voire vital, pour L’Arrêt-Source de s’assurer de la fidélité de ses donateurs afin de poursuivre son développement et son travail soutenu auprès des jeunes femmes qui frappent à sa porte.

Le taux de réussite de nos interventions est de 80 %. Notre succès dépend en grande partie de vos dons qui nous permettent d’offrir un programme s’étalant sur deux années et plus. Votre argent sert à offrir un environnement confientiel et sécuritaire pour les femmes, des places en hébergement collectif, des appartements de seconde étape ou encore  la présence d'intervenante 24 heures sur 24, 7 jours par semaine et 365 jours par an. Nous pouvons ainsi procurer aux jeunes femmes violentées les meilleurs services possibles grâce à un personnel hautement qualifié et formé. Nous en sommes très fières!


Chaque dollar récolté trouve son utilisation et est, de fait, utilisé efficacement et à bon escient. Cet argent répond à un besoin immense et réel. En soutenant L’Arrêt-Source, c’est son conseil d’administration, son personnel, ses bénévoles, et surtout, ses résidantes que vous soutennez.


Témoignage

«J’ai 6 ans, je prends soin de ma sœur de 2 ans depuis 2 jours, elle pleure beaucoup, elle doit avoir faim… mon père est parti boire, il avait soif, ma mère n’a pas le droit de prendre soin de nous, elle consomme. J’ai maintenant 13 ans, c’est mon anniversaire, ma mère m’offre mon cadeau : une ligne de coke. J’ai 15 ans, je retrouve ma mère morte d’une overdose, je meurs un peu moi aussi. Pour me sentir en vie et moins seule je fais de l’escorte et pour supporter les regards… je consomme. J’ai 25 ans, je suis en rechute et la chose la plus importante dans ma vie c’est la petite boîte dans ma chambre… ce sont les cendres de ma mère. J’ai 26 ans, je suis à L’Arrêt-Source depuis 6 mois et je reprends ma vie en mains, j’ai enfin de l’ESPOIR… »

Témoignage

«Longtemps j’ai cru que pour être aimée mon corps, je devais le donner. Déjà à deux ans ma mère n’avait qu’un souhait: que le voisin me prenne et ne revienne jamais. 1,2,3, pourquoi faire autant d’enfants si ce n’est que pour que l’on s’occupe de moi l’espace d’un moment. Certains soirs, je me souviens, on me disait qu’on prenait soin de moi… Aujourd’hui, je comprends, qu’on abusait de moi… Il m’arrive encore de vivre pour lui mais aujourd’hui, grâce à L’Arrêt-Source, j’ai un peu l’impression que je me choisis… j’ai enfin de l’ESPOIR… »

© L'Arrêt-Source 2018. Tous droits réservés.
Conception de Montreal.net